Test Aëdemphia

Aëdemphia

Type du jeuRPG Classique
Auteurs du jeu:  
- Sylvanor (chef de projet, graphiste et scénariste)
- Sinnay (musicien)
- Unikfingers (réalisateur des sons)
Logiciel utilisé: RPG Maker 2003
Site officiel: Aëdemphia
Auteur du test: ClessDragon
Testé le: 28/08/2009, mis à jour le 08/05/2010
Version testée: Démo 9.30
Lien de téléchargement: ici (441 mo)
Patch correctif: ici (2.2 mo)

Mise à jours du 9 Avril 2011 :
Sortie de la version 9.40 d'Aëdemphia disponible en téléchargement ici :
- Lancer le téléchargement du jeu (Winrar).
- Lancer le téléchargement du jeu (Installeur).
- Télécharger l'utilitaire Joytokey pour jouer avec la manette.
- Telecharger le fichier joint de configuration d'Aëdemphia sur Joytokey
- Telecharger les Codecs pour lire les vidéos en MPEG.

 

 Description brève du projet :
Aëdemphia est un projet né il y a de nombreuses années grâce à Sylvanor. Au départ ce projet ne semblait pas extraordinaire mais au cours des nouvelles versions on vit de nombreuses améliorations autant au niveau des graphismes, que de l'histoire et en ce moment encore tout est amélioré. Le projet est quasiment terminé, son créateur finit la partie graphique du jeu et un musicien lui fait des musiques de qualités MP3. En bref Aëdemphia est l'un des rares projet de la communauté française d'une qualité aussi excellente.


Résumé du scénario du projet :
L'histoire d'Aëdemphia est passionnante. Bien qu'il fasse partit des jeux dit classique, il n'en est pas moins très original. Le scénario est parsemé de beaucoup d’éléments plus qu’originaux. Pour commencer l'héroïne et non pas le héros, car dans Aëdemphia la gente féminine est à la première place. L'héroïne donc n'évolue pas dans un monde mais dans deux mondes totalement visitables. L'histoire de l'héroïne est tout aussi passionnante que le scénario en lui-même (car le scénario repose énormément sur elle), elle est née sur une planète qui fut détruite par un cataclysme, mais elle réussit à survivre grâce à une brèche qui la transporta dans un nouveau monde. Dans ce nouveau monde, la planète d'Estarzall, elle rencontra un jeune garçon dénommé Ufa. Ufa est un orphelin mais c’est aussi l’élève de Maitre Egaj. Son but est de renverser le pouvoir de l'âme sans cœur, un tyran qui a une emprise immense sur le peuple d'Estarzall. C’est par sa faute que les parents d’Ufa sont morts. Au début du jeu, dans l'introduction on voit la bataille décisive d'Ufa lancée sur les gardes de l'âme sans cœur. Mais au cours de la bataille, le djidaque (machine volante d'attaque) d'Irzyka fut détruit. Encore une fois on pense qu'elle fut tuée durant l'explosion, mais non. Elle fut téléportée une fois de plus dans un autre monde, le monde d'Akzalfir. Elle fut déposé dans une forêt près d'une petite ville du continent nord appelé Erfanan. Le disciple du grand prêtre la trouva et la ramena chez lui. C'est à ce moment que le jeu commence, et on ne peut qu'adorer. Irzyka devra aller voir le prêtre avant de commencer vraiment son périple. Celui-ci verra tout ce qu'Irzyka a vécut auparavant, la traversée des mondes, les guerres etc.. Il lui dira que ces capacités ne lui permettent pas de renvoyer Irzyka dans son monde comme elle aimerait le faire et lui recommande d'aller rencontrer le Grand Oracle à Séfanine sur le continent est. Mais avant cela, elle devra aller chercher un compagnon puissant du nom d'Arniok.Celui-ci l'aidera tout au long de sa quête à la demande du prêtre du village. Après avoir grimpé tout en haut de la montagne pour le rencontrer et lui raconter toute son histoire, les forces de Tharankis les interpelleront, leur but étant d'emporter Irzyka avec eux. Une fois cette bataille remporté vous apprendrez que Tharankis est la capitale du continent ouest et qu'auparavant, une guerre a laquelle Arniok avait participé s'était déroulé entre Tharankis et Séfanine. Le passé d'Arniok est lui aussi assez mystérieux mais sera révélé tout au long du jeu. La suite du jeu prévoie des passages dans des endroits sombres et terrifiant comme des grottes, des forêts mais aussi la traversée des différents mondes via des brèches. Plus la quête menée par Irzyka avancera, plus votre équipe se fera grande et puissante et beaucoup de chose dépendrons de vous... à suivre dans le jeu.


Les systèmes du projet :
De nombreux systèmes existent ou viennent d’apparaitre dans Aëdemphia. Je vais présenter les plus important, ceux que je trouve les plus intéressant:

Menu principal:
Commençons par le plus important des systèmes pour un RPG en général, le menu principal du jeu. Chaque RPG en possède un et Aëdemphia ne fait pas exception à cette règle.

menu1
 


De nombreux éléments apparaissent maintenant sous nos yeux, mais pourtant avec le temps on s’habitue rapidement à autant de catégories. Les anciennes catégories sont donc celles-ci (elles ne sont pas toutes «citées»).

menu2menu3
menu4menu5

 

Mais de nouvelles catégories ont fait leur apparition avec la dernière version, comme les stratégies de chaques membres qui sont définissables et les quêtes terminées ou en cours visibles dans la catégorie quêtes.

menu6menu7
 


Système de combat:
De la première à la dernière version le système de combat à grandement évolué au niveau graphique, mais aussi au niveau technique. En effet, les furies n’existaient pas dans les versions antérieur à la 8.51, ou encore le menu ordres… La dernière version a elle aussi droit à de nouveaux systèmes. Premièrement, il est possible de voir quelles sont les faiblesses d’un ennemi rien qu’en le visant. Il est aussi possible de perdre de la puissance offensive ou défensive en combat, si vous vous retrouvez dans le rouge. Quelques images du système :

combat1combat2
combat3

Autres systèmes
:
 
 

Beaucoup d’autres système existent dans Aëdemphia et tous les citer serait trop long, donc je ne vais vous parler que des plus importants. Il y a par exemple un système de réputation très présent dans le jeu, en effet chacune de vos actions vous rapporteront ou vous feront perdre des points de réputation, et en fonction de votre score, des gens vous trouveront sympathique ou vous détesteront. De nombreuses quête présentes dans le jeu vous donnent ou vous font perdre de la réputation et le jeu est fait de telle sorte que même si vos actions sont bénéfiques ou néfastes, vous aurez les mêmes avantages à plusieurs endroits différents. Il existe aussi un système de fabrication, un peu comme une forge mais en plus développé. Grâce à l’érudition de vos personnages vous pourrez créer des objets, des armes, des armures ou des accessoires. Pour cela, il vous suffira d’avoir l’érudition requise mais aussi les matériaux nécessaires à la fabrication de l’objet en question. Certains objets ayant la possibilité d’être créés ne pourront être disponible qu’avec un manuscrit trouvé dans un coffre ou une boutique.

Trailer d'Aëdemphia:

 




Images du projet :


image1image2
image3image4
image5


Passons à la note du projet maintenant:

Graphismes
4/4
Les graphismes de ce projet c'est son âme. Tout le monde le dis d'ailleurs, ce projet n'a aucun défaut au niveau des graphismes, ils sont tous irréprochable. De plus quand on sait que les couleurs sont limités à 256 pour RPG Maker 2003 on se demande comment Sylvanor fait. Dans cette nouvelle démo qui nous est proposée, on est encore plus éblouis par ces graphismes.

Systèmes 4/4
Les systèmes ont tous été retravaillés, surtout au niveau du menu principal et de ses sous-catégories. Le système de combat a eu le droit lui aussi à de nombreuses nouveautés et le système de déplacement en diagonale qui ne boggue plus par rapport aux précédentes versions.

Scénario
3.5/4
Un scénario très travaillé. Il a été rédigé il y a fort longtemps et reste toujours aussi bien. Donc comme je le disais, le scénario sort du classique pour rajouter une couche d'originalité au jeu et on ne pourrait faire mieux.

Musiques 3/3
Les musiques sont maintenant celle du projet et non plus des musiques prises un peu partout. Le projet possède donc maintenant sa bande originale personnelle et je dois dire que c'est un véritable plaisir pour les oreilles.

Originalité
3/3
Ce qui fait l'originalité de ce projet c'est une ambiance jamais vue ailleurs, un univers dans lequel on est complétement immergé dès les premières minutes de jeu.

Coup de cœur
2/2
J'ai tout simplement adoré ce jeu et je dois dire que je suis très heureux d'avoir pu y jouer. La nouvelle demo est sans aucun doute le meilleur résultat qu'on peut obtenir avec un travail aussi acharné que celui de Sylvanor. Je n'ai qu'une chose à dire, bonne chance à lui pour la suite de ce projet car je l'attends avec impatience.

Note Finale: 19,5/20
Si vous aimez les RPG classiques ce jeu sera une véritable référrence pour vous, mais si vous préférez qu'il y ait de l'action pure et dure il se peut que vous n'appréciez pas ce jeu à sa juste valeur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site